Partagez | 
 

 « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Mer 14 Fév - 12:18

Just grab my hand ...
▴ They are the hunters, we are the foxes. We run. ▴
Aie-je eu tort? Aurais-je dû laisser les prisonniers du Crescent Hotel pourrir à l’intérieur de leur prison? Pourquoi je me pose la question en fait? Qu’en aie-je à faire de ces vauriens, tous ingrats les uns que les autres ? Non. April était ce qui comptait. C’était elle le plus important dans cette histoire. Je croyais qu’en lui rendant sa liberté, elle serait plus heureuse, comme les autres. J’ai été stupide de le croire. April n’est, après tout, pas comme les autres. Sur mon lit d’hôpital, je soupire. J’ai bien vu comment elle m’avait regardé à Noël. Certes, j’ai pu voir de l’amour passer dans ses yeux mouillés, mais j’y ai aussi vu beaucoup de rancoeur, de la colère. Elle me déteste. Enfin, c’était avant que Smith lui parle, d’après ce qu’il m’avait raconté.

Ce dernier entre d’ailleurs dans ma chambre. « C’est pas trop tôt. » Smith s’excuse tandis que l’infirmière entre derrière lui pour me faire signer une décharge. Elle me donne une prescription d’anti-douleurs et nous laisse ensuite. Je m’habille donc et finit par sortir de la chambre, Smith portant mes choses pour moi. « Je vous ai arrangé la chambre dans mon appartement monsieur. Vous pourrez vous reposer quand nous serons rentrés et… » Je l’interromps immédiatement. « Je ne rentre pas Smith. Je vais voir April. » Smith essaie de me convaincre de me reposer d’abord, mais en me voyant froncer les sourcils, il se tait, et il fait bien.

Assis à l’arrière de la voiture, un silence de bibliothèque règne. Ni Smith, ni moi ne disons rien jusqu’à ce que je brise le silence et lui demande de me raconter à nouveau, en détail, sa conversation avec April quand il est allé payer sa caution. Étrangement, ce qu’il me raconte ne me rassure pas. Je suis toujours légèrement angoissé. Sans doute que l’épuisement n’aide pas.

Une fois garé, je regarde l’immeuble dans lequel nous nous apprêtons à entrer. Je suis nerveux, moi qui ne le suit jamais. Smith vient m’ouvrir et me questionne sur mon état. « Ça ira. Je souffre un peu, mais ça passera. » Il sait que ça ne sert à rien d’insister alors il n’en fait rien. En me levant, je grimace et porte une main sur mon flanc. Mes côtes brisées sont douloureuse, mais je n’en fais pas un cas. Tandis que nous entrons, Smith me tient la porte, appuie sur les boutons de l’ascenseur. La seule chose que j’ai à faire, c’est marcher. Je le suis de façon automatique jusqu’à une porte sur laquelle il cogne avant de me regarder. « Mademoiselle Carter demeure ici. Mon appartement est juste là. » Il me pointe une autre porte. Le fait qu’il habite aussi près d’elle depuis trois ans ne me plaît pas vraiment. Je ne dis rien, attendant une réponse à la porte.

- made by l.mactans -








Dernière édition par Timothy Parker le Ven 2 Mar - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Modératrice
Messages : 365
Date de naissance : 06/02/1990
Arrivée sur HC : 31/01/2013
Age : 28
Emploi/loisirs : Coiffeuse

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Mer 14 Fév - 18:35

Tant de choses qui se sont produit ces derniers jours, April ne sait plus ou se donner la tête. Elle venait d'envoyer ses lettres d'excuse et n'a toujours pas repris ses cachets depuis l'incident de noël. Elle ne se sentait pas bien pour autant, mais la peur que ses ressentis l'incite encore à faire une bêtise la dissuade de reprendre ces médicaments. Quelque trouble de manque se font parfois ressentir. Ses muscles sont rigides depuis sa sortie de prison elle n'a pas pris le temps de prendre rendez vous au spa ou chez un masseur, car ses temps-ci, elle préfère sortir le moins possible. C'est alors qu'elle décide en toute logique de prendre un bain bien chaud et relaxant avec quelque huile essentiel pour la détente. Une fois le bain coulé et une fois démaquillé et déshabiller, elle entre délicatement dans la bassine et ressent déjà les premiers bien fait de ce bain. Elle soupire et s'enfonce sans l'eau jusqu'à ses cheveux laissant flotter son visage hors de l'eau. Elle se met à fixer le plafond réfléchissant sans relâche à toute cette situation. Remarquant que ces pensées raidisse de nouveau ses muscles elle englobe entièrement son visage dans l'eau les yeux fermés. Elle attend un bon moment ainsi pour enfin de compte mettre sa tête hors de l'eau en tirant ses cheveux en arrière. C'est à ce moment la précis qu'elle entend qu'on toque à sa porte.

Elle tourne la tête vers l'origine de ce bruit intrigué allant même jusqu'à supposé qu'il s'agissait sans doute de Rachel ou Capucine. Après tout, elles étaient les seules à savoir ou elle habite, si on ne compte pas Smith, mais elle doute pour le moment qu'il s'agisse de lui. À moins que ? Ne voulant tout de même pas laisser cette personne seul devant sa porte comme un idiot, elle finit par sortir de son bain, enroule une serviette autour de sa taille et se dirige vers la porte. Une fois qu'elle pose son œil sur la lunette pour voir de qui il s'agit elle se fige. Elle qui pensait ne pas le revoir la voilà bien fine. Timothy Parker se trouve la, devant sa porte. Son cœur se met à battre à mille à l'heure et sa respiration devient légèrement plus forte. Elle pose une main sur la serrure, hésitante et inspire et expire un grand coup pour se décider et déverrouiller la porte pour ensuite l'ouvrir. Une fois bel et bien en face de celui qu'elle aime April ne sut pas comment agir, avec les médicaments elle l'aurait sans doute su, mais elle ne les a pas prise. Hésitante figé sur place devant lui avec pour seul vêtement la serviette autour de sa taille, elle finit par ouvrir un peu plus grand et s'écarte pour le laisser entrer. 

Une fois à l'intérieur elle ferme la porte derrière elle n'arrivant pas à dire quoi que se soit à cause de tout ses battements de cœur accéléré suivit de sa respiration. La bouche entre ouverte elle tente désespérément de trouver les mots. Mais les mots lui manque elle ne sait clairement pas quoi lui dire, ni quoi lui demandé. Elle était tellement persuadée ne plus de revoir qu'elle s'en retrouve perturbée estomaqué par le simple fait qu'elle avait entièrement tords. Ses cheveux encore trempés humidifiant encore ses épaules, elle trouve alors une phrase idiote, mais qui dans le fond avait du sens. Elle qui a toujours eu pour habitude de se faire belle quand elle reçoit quelqu'un, on ne pouvait pas dire qu'elle soit la personne la plus présentable au monde. C'était honteux pour elle sur le coup, elle ouvre la bouche et montre du doigt la salle de bain et lui dit d'un air un peu perturbé dû à son cœur et sa respiration.

« Je... Je vais me sécher... Et m'habiller. »

Elle lui tourne le dos pour se diriger vers la salle de bain. Elle se met déjà à réfléchir pour savoir quoi mettre suivit du maquillage et va jusqu'à même réfléchir de quel coupe de cheveux elle pouvait faire avec les cheveux humides pour pas trop se faire attendre et tout cela en quelques secondes. Elle était nerveuse, très nerveuse. 






What am i feeling?
Is it meant to make your inside ache? Meant to make your chest go tight? Meant to make you sweat and shake? How could anything like that be right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Ven 2 Mar - 15:38

Just grab my hand ...
▴ They are the hunters, we are the foxes. We run. ▴
Sans regarder Smith, je suis en train de le maudire dans ma tête. Je lui ai demandé de veiller sur April, pas de jouer les voyeur en vivant aussi près d’elle. En même temps, j’imagine que ça a rendu la tâche plus simple et facile, mais j’ai néanmoins envie de le détester pour ça. J’imagine qu’en réalité, je ressens de la jalousie. Après tout, lui il a été si près d’elle alors que moi, j’ai été loin, trop loin. Juste assez loin pour qu’elle me déteste. Ce qui me fait me détester également. Voilà. J’ai une haine envers moi-même maintenant, plus qu’envers celle que j’ai pour Smith et le reste de ces idiots que j’avais pour anciens clients.

Ce sont les pas que j’entend de l’autre côté de la porte qui me font sortir de mes réflexions. Elle est là. Elle est chez elle. Le gamin en moi a envie de fuir en courant. Je ne suis pas un idiot néanmoins. mon corps souffre. Tellement que j’ai envie de prendre un anti-douleur, question de perdre tout sens physique. Un peu comme je le faisais dans l’hôtel.

Quand elle ouvre la porte, mon regard s’agrandit et la première chose qui me vient en tête, c’est Smith. Je le regarde en me mettant entre April et lui. « Tu comptes rester là à te rincer l’oeil ? Tu peux nous laisser. » Smith hoche doucement la tête, comme un gentleman. Je sais qu’il ne se rinçait pas l’oeil. Smith est ce genre d’homme qui a bien trop de respect pour ça. « Si vous avez besoin monsieur, vous savez où me trouver. » Je me retourne sans lui répondre, un peu irrité contre lui, encore, et entre tandis qu’April me laisse de la place pour.

Tandis que ma jolie blonde presque nue referme la porte, je scrute son appartement sans vraiment le regarder. En réalité, je cherche seulement à ne pas la regarder. J’ai honte, et son accoutrement n’aide pas ma situation. Quand elle dit qu’elle va s’habiller, je ne met pas de temps à échapper un « Oui, s’il te plaît » avant de la regarder partir.

Une fois seul, je porte ma main à mes côtes à nouveau, grimaçant de douleur. J’en profite pendant que je suis seul pour ne pas inquiéter ma mie. Je m’assied sur le canapé le plus proche et scrute l’endroit. Elle semble bien vivre. Je suis fier d’elle. J’aurais aimé qu’elle continue à prendre ses médicaments néanmoins. Je l’ai vu immédiatement qu’elle ne les prenait plus. Sans doute que les derniers événements l’avait trop bousculée pour qu’elle veuille continuer le traitement. N’ayant pas pu être là pour l’aider, je la comprend un peu.

- made by l.mactans -






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Modératrice
Messages : 365
Date de naissance : 06/02/1990
Arrivée sur HC : 31/01/2013
Age : 28
Emploi/loisirs : Coiffeuse

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Sam 3 Mar - 21:17

April perd un peu ses moyens, sans doute à cause du fait qu'elle est arrêtée son traitement depuis déjà plus de trois jours. Elle se regarde au miroir inexpressive, mais tente tout de même à se donner du courage. Elle repense à la réaction de Timothy quand elle a ouvert la porte, elle n'avait pas l'impression que Smith la regardait avec insistance. De ce fait, elle ignore totalement pourquoi il se comporte envers celui qui a veillé sur elle pendant trois ans à sa demande à lui et personne d'autre. Elle qui voulait au départ se détendre ce plan avait l'air totalement compromis. Elle fait de rapide allez retour de la salle de bain à sa chambre pour prendre des vêtements sobre essayant comme elle peut ne pas se prendre la tête sur la manière dont elle doit s'habiller. Tant que ce n'est pas nu avec pour seul vêtement une serviette se sera toujours mieux. Cet accoutrement fait tellement honte que c'est celons elle la raison pour laquelle il ne l'a pas regardé depuis qu'il est entré. Un jean blanc avec un haut simple noir en col V et manche mi-longue, un maquillage sombre qu'au niveau des yeux pour que se soit rapide et un chignon fait à l'aide de baguette avec quelques mèches rebelles dues à la rapidité de son geste. Elle se regarde une dernière fois, regrettant de ne pas pouvoir faire mieux dans un temps aussi serré. Elle reste un moment comme ça devant le miroir main posée sur le lavabo réfléchissant à ce quelle va bien pouvoir lui dire. Elle tente aussi désespérément de connaître la raison de sa venue, mais en vain. Elle n'a même pas idée de la raison de sa venue, est-ce pour la sermonner du fait qu'elle a coopéré en répondant à des questions le concernant à l'agent Stewart ? Ou est-ce que c'est pour autre chose ? Elle se frotte la nuque en grimaçant sentant ses muscles ce crispé de nouveau.

Elle finit enfin de compte par se diriger vers la cuisine, un peu comme si elle le fuyait ou tente de se trouver quelque chose à faire pour gagner du temps. Elle se remémore ce qu'il buvait le plus lorsqu'il était ensemble à l’hôtel et commence à faire couler un café à l'aide de sa machine à dosette. Une fois le café prêt, elle ajoute un peu de lait et un sucre en espérant qu'il n'a pas décidé de boire autre chose depuis qu'ils ne se sont pas vus. Elle se prépare un thé au fruit rouge met le tout sur un plateau et craintive dans trop le comprendre elle finit enfin par entrer dans le salon ou Timothy l'attendais assis sur le canapé. Elle pose le plateau sur la table basse lui tend son café et s'assoit ensuite timidement pas loin de lui prenant entre ses mains sa tasse de thé qu'elle se met à regarder. Elle repense à leur retrouvaille plus que mouvementé à noël et commence à s'imaginer qu'il doit la mépriser ou avoir eu honte de la réaction qu'elle a pu avoir. Mais s'il est ici, c'est qu'il doit bien y avoir une raison... Elle joue doucement avec sa tasse et finit enfin par prendre la parole malgré sa boule dans sa gorge.

« Tu... as pu bien te... rétablir ? Ce n'est... Pas trop grave ? Ce que tu as ? »

Elle n'a rien trouvé d'autre à dire. Après tout, il était dans un état pitoyable à noël, il tenait à peine debout et avait beaucoup de mal à parler. 

« Pardon de ne pas être venus te voir à l’hôpital... j'étais... j'étais sûr que tu n'aurais pas très envie de me voir après ce que j'ai fais. En fait, quand Smith m'a sorti de prison grâce à toi je... Je n'étais même pas sur d'être autorisé à venir te voir. »






What am i feeling?
Is it meant to make your inside ache? Meant to make your chest go tight? Meant to make you sweat and shake? How could anything like that be right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Mer 14 Mar - 18:43

Just grab my hand ...
▴ They are the hunters, we are the foxes. We run. ▴
Quand j’ai entendu April sortir de la salle de bain la première fois, j’ai vite retiré ma main de mes côtes, de peur qu’elle me voit souffrir et qu’elle s’inquiète. C’est bien la dernière chose dont elle ait besoin, et dont j’ai moi-même besoin. Je passe donc un moment seul. Je me doute bien qu’elle essaie de se rendre le plus présentable possible, bien que ça n’importe que très peu pour moi. C’est April après tout. C’est bien son genre. Quand elle semble avoir fini, je l’entend se diriger dans une autre pièce, mais je ne bouge pas. J’essaie de me faire du mal le moins possible. C’était déjà pénible de m’asseoir, alors me lever pour ensuite me rasseoir, je préfère attendre.

Quand elle entre finalement dans le salon avec son plateau à la main, je dois encore me retenir de me lever. Je l’aurais fait si je n’avais pas été blessé, par politesse, mais là, c’est trop me demander. J’affiche un léger sourire en coin. Elle est magnifique, malgré sa coiffure un peu négligée vu le temps qu’elle avait eu pour la faire. Je regarde alors le plateau qu’elle dépose et sourit un peu plus. « Tu n’as pas oublié » dis-je en prenant le café qu’elle me tend. Heureusement, je n’ai pas à me pencher pour le prendre. « Merci. »

Après quelques secondes de silence durant lesquelles je l’observe être nerveuse, elle prend la parole pour me parler. Honnêtement, j’étais assez confortable dans ce silence pour ne pas me rendre compte du malaise. J’ai toujours apprécié le silence après tout. « Quelques côtes brisées et une bonne commotion. Je vais survivre. Je dois juste me ménager. » Pour la rassurer, je souris légèrement puis porte ma tasse à mes lèvres pour goûter à mon café. Il est parfaitement sucré, avec juste assez de lait. Il n’y a toujours eu qu’elle et Smith à part moi qui ait su faire mon café exactement comme je l’aime.

Elle reprend alors la parole pour s’excuser de ne pas être venue me voir à l’hôpital. Cette entrée en douceur dans le vif du sujet m’oblige à baisser les yeux. « Je ne t’en veux pas. Tu as bien fait à vrai dire. Mieux vaut que tu te tiennes à carreau pour éviter les ennuis. » Je la regarde à nouveau. « Pour être honnête, je ne sais toujours pas si c’est une bonne idée que je sois là. Enfin, j’ignorais si tu voudrais me voir ou si c’était mieux que je reste loin de toi. »

- made by l.mactans -






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Modératrice
Messages : 365
Date de naissance : 06/02/1990
Arrivée sur HC : 31/01/2013
Age : 28
Emploi/loisirs : Coiffeuse

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Dim 18 Mar - 18:20

Que faire ? Que dire ? Ce sont les questions qu'April se répète quand il lui fait un sourire crispé lorsqu'il la remercie pour le café. Il lui a été impossible d'oublier de préparer son café, elle s'est même parfois surprise d'en préparer le matin pour enfin de compte se forcer à le boire pour ne pas le jeter. Le silence lui donne une sensation désagréable difficile à d'écrire, elle voulait que ça s'arrête, elle prend donc la parole. Des paroles anodins pas complètement naturel, car savoir les conséquences des blessures de celui qu'elle aime lui brise plus le cœur qu'autre chose. Sans trop le comprendre, elle ne réussit pas à s’empêcher de s'en vouloir. Elle avait l'impression d'avoir raté quelque chose, quelque part, un peu comme si elle pouvait empêcher ça alors que toute personne censée sait que personne ne pouvait y faire quoi que se soit. Les justifications de son comportement actuelles sortent alors de sa bouche. Son sourire la fait se sentir mieux, mais clairement pas assez pour qu'elle se sente apaisée. Car son cœur rate un bond quand il lui avoue qu'il ne sait pas si venir la voir était une bonne idée ou pas. Ses yeux deviennent ronds sa bouche s'entre ouvre pour regarder toujours le vide comme si elle tentait d’interpréter son ressentie actuel, mais sans succès.

Elle se met alors à fixer sa tasse en fermant sa bouche pour réfléchir plus mûrement a la situation pour savoir quoi faire et quoi dire surtout, car le silence la pesait, même aujourd'hui. Elle pince les lèvres joue avec sa tasse tout en se remémorant ses gestes à son retour quand elle prenait ses médicaments.

« J'étais persuadé que tu ne reviendras pas. Que tu repartirais du nouveau, tu avais dit le contraire, mais pour moi quand tu m'as demandé de partir... »

Elle touche instinctivement sa gorge quand une boule s'y forme. Elle fronce les sourcils et essaye de faire passer cette sensation, mais en vain. Elle boit alors une gorgée de son thé et attend que ça passe. Elle irréfléchie de nouveau, car apparemment lui dire ce qu'elle pensait et ressentait ne lui apporte rien de positif. Elle tente une autre approche en lui disant alors ses sentiments qu'elle suppose avoir pour lui.

« Je... »

La boule dans sa gorge se reforme. Elle inspire un grand coup reboit sont thé et commence presque à regretter ses médicaments malgré ses dangers. Elle ferme enfin de compte les yeux et finit par poser sa tasse sur la table basse en face d'elle.

« Tu, tu peux toujours dormir ici... Si tu as nulle part ou aller. Tu......... Tu veux dormir ici ? »

Cette question lui fait battre sont cœur de plus en plus vite, par crainte de ne pas avoir bien compris tout ça, elle baisse sa tête et concentre son regard sur ses mains avec lequel elle joue comme lorsqu'on l'avait interrogé il y a quelques jours.






What am i feeling?
Is it meant to make your inside ache? Meant to make your chest go tight? Meant to make you sweat and shake? How could anything like that be right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Dim 8 Avr - 23:03

Just grab my hand ...
▴ They are the hunters, we are the foxes. We run. ▴
April ne comprend pas. Visiblement, elle ne sait pas interpréter ses sentiments, ni même ce que j’exprime moi-même. Je la voie détourner le regard pour regarder sa tasse, fermant la bouche qu’elle avait ouverte. Je sais qu’elle ne prend plus les médicaments, et je ne peux que comprendre pourquoi elle a arrêté de les prendre aussi. Je suis, après tout, un être humain moi aussi. Si je prenais de la médication et qu’elle finissait par m’envoyer en prison, très certainement que j’arrêterais… Enfin, cela dépend du crime, évidemment. Après tout, j’ai probablement été le sujet de cauchemars de bien des clients. Pas que cela m’empêche de bien dormir la nuit, quand je dors.

April prend la parole, me faisant savoir qu’elle n’avait pas cru que je lui reviendrais, comme je le lui avais promit. Je la regarde en silence. Même si elle laisse, sa dernière phrase en suspens, je sais ce qu’elle souhaite dire. Elle n’a jamais cru qu’un jour nous nous reverrions. Elle a pensé que je l’avais abandonné, que le fait que je veuille la protéger n’avait été qu’un prétexte pour me défaire d’elle. Évidemment, c’est ce qu’elle pense. J’ai, moi-même, eu peur de ne pas pouvoir lui revenir. J’ai bien failli ne pas survivre aussi.

Je ne parle toujours pas. Je garde mon silence parfait pendant que je la regarde combattre les émotions qui l’étouffent. Elle boit son thé et attends. J’attends aussi. Quand elle souhaite reprendre la parole, elle s’arrête presque aussitôt pour prendre une nouvelle gorgée de thé. Ses émotions sont grandes et elle combat son propre corps, chose qu’elle ne devrait plus faire et que je devrai lui apprendre à ne pas faire. C’est alors qu’elle ferme les yeux et m’invite à dormir ici, maladroitement. Suite à quoi elle baisse la tête et joue avec ses doigts. Moi? Je n’affiche aucune surprise, et je n’ai pas plus l’air touché. Mais ça, elle ne le voit pas.

C’est après un instant que j’affiche un léger sourire et prends ses mains dans les miennes pour qu’elle arrête de jouer avec. « April, tu peux te détendre. Tu es nerveuse. » Je serre ses mains dans les miennes pendant quelques secondes avant de lever la main gauche vers son visage pour caresser sa joue. « Ce que tu ressens, ce sont de fortes émotions. Tu ne devrais pas les combattre. Elles sont normales, vu ce que je t’ai fait vivre. » De mon index, je trace alors les lignes de son visage, partant de la tempe à la mâchoire, jusqu’au menton. Je descend alors ma main pour reprendre la sienne. « April, tu t’es sentie abandonnée. » Si elle ne pouvait pas mettre des mots dessus, je pouvais le faire pour elle. « Quand je t’ai envoyé ici au lieu de te suivre, tu as cru que je cherchais à me débarrasser de toi. Tu as eu tort. » Je lui affiche un léger sourire, gardant bien ses mains dans les miennes pour qu’elle essaie de calmer sa nervosité autrement. « Je suis là maintenant. » Je lève donc ses mains et les portes à mes lèvres, posant un léger baiser dessus. « Je veux bien rester dormir, mais seulement si c’est vraiment ce que tu veux. Fermes les yeux ma belle, réfléchis bien, et dis-moi ce que tu souhaites vraiment. » Je sais qu’elle m’aime. Je sais qu’elle souhaite que je reste. Si ça se trouve, elle a peur que je disparaisse à nouveau. Je connais son coeur mieux qu’elle-même, mais je veux qu’elle découvre. Je veux qu’elle apprenne à le comprendre aussi.

- made by l.mactans -






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Modératrice
Messages : 365
Date de naissance : 06/02/1990
Arrivée sur HC : 31/01/2013
Age : 28
Emploi/loisirs : Coiffeuse

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Mer 25 Avr - 14:09

Tout était plus simple avec les médicaments, mais aussi plus dangereux. Elle a vu, elle en a fait les frais. Mais cette situation lui donne la sensation d'être dans une impasse. Comme si elle était un cas désespéré, comme s'il était impossible pour elle d'être normal, comme les autres. Cette envie n'est jamais vraiment venue d'elle, mais plutôt de ses parents adoptifs qui c'était donné pour challenge de la guérir de ce mal plutôt que de l'éduquer comme leur propre fille. Seul son frère adoptif lui apportait réellement de l'amour et de l'affection. L'amour est l'affection est donc quelque chose qu'elle connaît, mais pas assez pour deviner certaines évidences. Damon l'avait toujours bien guidé la dessus, mais maintenant qu'il est mort elle n'avait plus personne, plus personne sauf monsieur Parker qui prend son rôle à la perfection. Une perfection si grande que certain pourrait penser que ce n'est pas naturel. Pas mal de chose se raconte sur leur relation, à commencer par leur différence d'âge, par le fait que Timothy était l’hôte de l'hôtel qui enfermait ses clients et pour couronner le tout leur caractère paraît pour pas mal de personne... étrange.

Et malgré toute cette différence, malgré leur séparation qui a duré 3 ans, l'homme en face d'elle la lit comme dans un livre ouvert. Il comprend tout à sa place. Comme s'il a passé une grande majorité de son temps à l'observer pour la comprendre comme son frère. Il la dicte comme nerveuse, ce qui est vrai, et elle veut arranger ça maintenant qu'elle sait de quoi il s'agit. Mais elle n'y arrive pas. Qu'est-ce qui est censé calmer une personne ? Elle regarde ses mains qui sont maintenant dans celle de Timothy, comme s'il voulait l’empêcher de jouer avec. Se serait donc jouer avec ses mains qui rendrait nerveux ? Et non pas ce picotement qui fait qu'on ne tiens plus en place ? Il se met à expliquer les ressenties de la jeune femme, les fortes émotions, l’abandon... Cependant, elle fronce les sourcils quand il dit lui avoir fait subir quelque chose. Elle n'avait pas souvenir qu'il soit là et lui avoir fait du mal. Elle ne comprend donc pas où est-ce qu'il voulait en venir sur ce sujet-là. Cependant, elle s’abstient de s'interroger plus là dessus ressentant une vive douleur quand il lui explique qu'elle a sans doute pensé qu'il voulait se débarrasser d'elle. Elle ne pouvait pas nier ce fait, elle était même persuadée que c'était le cas dès la première semaine où ils s'étaient quittés. C'est tout de même impressionnant qu'une personne comme lui puisse la connaître aussi bien, Damon avait de quoi s'inquiéter. 

Ses mains encore dans les siennes, elle écoute son conseil et ferme les yeux pour essayer de comprendre et d'être sur de ce qu'elle souhaite. Elle garde les sourcils froncés sans tellement réfléchir au agissement de son corps. Ce qu'elle veut... Ce qu'elle veut vraiment. Elle tremble légèrement lorsqu'elle réfléchit à la situation. Elle secoue la tête en grimaçant et ré-ouvre les yeux d'un air déterminé. 

« Que tu ne me quittes plus ! »

Elle se fige comme un peu perturbé d'avoir agi aussi excessivement. Nerveuse, elle regarde ses mains qui sont encore dans les siennes. 

« Je me sens seule sans toi, même quand j'ai des amis... Même quand je sors et que je rencontre des gens. Ne me laisse plus tomber, je m'en fiche de la sécurité, ça fait mal quand tu n'es pas avec moi et je ne sais toujours pas comment soulager ce genre de douleurs bizarre. »

Elle fixe le vide n'arrivant pas a exprimer physiquement et oralement ce qu'elle ressent la en ce moment même. Elle relève la tête et demande tout bas.

« Est-ce que ça veut dire que je veux que tu restes dormir ? »

La douleur qu'elle ressentait pendant son absence était similaire que pour Damon, elle ressemble aussi à cette douleur qu'elle a ressentie quand elle avait apprise qu'il était mort. Les médicaments la font pleurer pendant plusieurs jours. Donc est-ce qu'elle est censée pleurer en ce moment même ?






What am i feeling?
Is it meant to make your inside ache? Meant to make your chest go tight? Meant to make you sweat and shake? How could anything like that be right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   Dim 20 Mai - 15:27

Just grab my hand ...
▴ They are the hunters, we are the foxes. We run. ▴
Le coeur d’April est une petite chose fragile qui, à première vue, semble difficile à comprendre à cause de son comportement face à certaines situation. S’il y a bien une personne qui peut mettre un nom sur ses émotions, qu’importe ce qui se voit sur son visage, c’est bien. J’ai étudié April. J’ai comprit rapidement parce que, bien que je n’ai pas son trouble, mon indifférence peut pourtant paraître sans limite. Longtemps on m’a prit pour un horrible monstre, à garder tous les clients enfermer, les regarder se débattre après la porte d’entrée pour essayer de sortir. Pourtant, aucun d’eux ne s’était donné la peine de comprendre l’homme que j’étais. Jusqu’à ce qu’elle apparaisse dans ma vie du moins, cette jeune femme souriante qui venait me voir, parfois rien que pour me faire un sourire et me dire bonjour, par peur que je me sente seul. Comment ne pas être touché?

Ces sourires me manquent, certes, mais il est grand temps que ces sourires apparaissent pour vrai. Qu’ils ne soient pas issus d’une autre émotion quelconque que le bonheur, pur et simple. Je sais qu’April peut être pleine de vie comme avant, et si notre relation a brisé quelque chose en elle, avouons-le, je veux pouvoir le réparer. Oui, car April était heureuse avant, dans le déni. Avant qu’elle ne soit ma petite amie, avant que le Faucheur ne dévoile tout de notre aventure, elle était un rayon de soleil. Quelque chose s’est brisé en elle et j’avais espéré que les médicaments en elle l’aide à s’approcher du véritable bonheur, quelque chose qui n’aurait rien à voir avec les faux sourire sincères qu’elle m’offrait toujours à son arrivée dans l’hôtel. J’ai lamentablement échoué et me revoilà donc à la case départ.

Je la regarde fermer les yeux et je serre les mains de ma blonde un peu plus fort dans les miennes quand je la sens se mettre à trembler doucement. Un sourire se dessine sur la commissure de mes lèvres. Il est léger, mais il est là. Elle réfléchit réellement à ce qu’elle veut et finit d’ailleurs par l’exclamer. Elle veut que je reste avec elle, que je ne la quitte plus. Dans mon coeur naît une émotion que je ne saurais décrire. Quelqu’un veut de moi, malgré ce que j’ai fait et malgré ce que je suis, ou du moins prétend être. April poursuit en expliquant qu’elle ne veut plus me revoir partir, être séparée de moi de la même façon que je l’ai abandonné il y a trois ans. À sa dernière question, je hoche la tête pour lui dire oui, puis je la serre doucement dans mes bras, ressentant la douleur à mes côtes sans en faire un cas.

« Je t’ai laissé seule bien trop longtemps. Et maintenant, si je partais, ce serait encore plus dangereux pour toi, parce qu’il voudra sans doute d'utiliser comme appât pour me faire revenir. Je ne vais nulle part. » J’embrasse le dessus de sa tête. « Je vais rester avec toi. »*

- made by l.mactans -






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Just grab my hand and don't ever drop it, my love » with April.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Huis Clos :: Little Rock :: Quartiers Résidentiels :: Quartier modeste-
Sauter vers: