Partagez | 
 

 L'enquête continue » timothy p.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administrateur
Messages : 191
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: L'enquête continue » timothy p.   Dim 4 Mar - 12:27


L'enquête continue
timothy parker — andrew stewart

27 décembre 2017, Little Rock ; 15h18
Trois ans sans rien avoir à se mettre sous la dent et en quelques jours une déferlante d'informations. Depuis lundi les choses s'enchaînaient très vite, j'avais beaucoup à faire et l'impression que je n'avais pas assez de temps pour tout. Il y avait des informations que je devais garder sous le coude quand d'autres ne demandaient qu'à être creusé. Aujourd'hui, j'avais décidé de rendre visite à celui qui avait pour surnom : l'Hôte. Sans doute aurait-il de nouveaux éléments ou bien peut-être qu'il n'aurait rien de plus à m'apprendre. Mais s'il avait disparu pendant 3 ans, il avait bien dû passer ce temps quelque part. Beaucoup de questions en somme.

J'étais arrivé à l'hôpital dans l'après-midi pour m'assurer qu'il avait déjà reçu les soins nécessaires dans la matinée. A moins d'une intervention, on fichait généralement la paix aux patients jusqu'à l'heure du repas. Et j'avais volontairement laissé une journée passer pour lui permettre de récupérer un peu. Après tout, il n'était pas arrivé dans le meilleur des états devant la Mairie.
Je frappais à la porte de la chambre qui m'avait été indiquée avant de rentrer pour découvrir Mr Parker. Le visage était encore bien marqué par endroit, mais les zones les plus douloureuses avaient sensiblement perdu en volume. Ce n'était pas vraiment beau à voir, mais… Encore une fois, j'avais déjà vu pire.

- Mr Parker, Agent Stewart, dit-il en montra sa plaque. Ça a l'air d'aller un peu mieux depuis lundi.

Nous n'étions pas des bêtes, prendre des nouvelles permettait d'engager un peu mieux la conversation plutôt que de lui cracher des questions à la figure sans prendre connaissance de sa santé. Enfin, ce n'était que de la politesse, il savait très bien pourquoi j'étais là et ce que je comptais bien tirer de lui pour le bien de l'enquête. Ce que je ne savais pas encore, c'était s'il avait quelque chose de plus à apporter à cette affaire, lui qui était le bras droit du Faucheur après tout. Qu'importe, le moindre éclairage qu'il pouvait nous apporter nous permettrait toujours d'en savoir un peu plus, de dresser un meilleur portrait de celui qui tirait les ficelles dans l'ombre.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: L'enquête continue » timothy p.   Mer 14 Mar - 18:16

L’hôpital est le pire endroit pour résider. Je veux me lever. Je veux partir d’ici et aller voir April. Je veux savoir comment elle va, la faire sortir de sa cellule. Mais j’en ai surtout marre d’être cloué à ce lit d’hôpital. J’en ai marre d’y être menotté. C’est pas comme si je pouvais vraiment me sauver à quelque part avec cet agent posté à ma porte et mes côtes brisées. Enfin, je pousse un soupire en posant ma tête vers l’arrière. Ainsi, j’évacue ma colère inutile. J’ai toujours su garder le contrôle de moi-même et je n’ai aucun intérêt à le perdre. Je dois garder ma tête sur mes épaules et être malin. Perdre le contrôle sur ma colère me ferait perdre des points aux yeux des autorités, et je marche déjà sur des oeufs, j’en suis conscient.

Un instant, je ferme les yeux et j’attend. Au moins, j’ai le bonheur d’être seul dans ma chambre, un luxe nécessaire, car je n’aurais pas supporté être avec quelqu’un d’autre. Quoique de faire peur à quelqu’un aurait pu me distraire… Enfin, ces deux dernier jours étaient les plus longs de ma vie, alors que pourtant, j’ai passé plus de la moitié de ma vie entre les murs du Crescent Hotel. La moitié… C’est long quand même. Presque 20 ans sans jamais voir le soleil, ou sentir une brise fraîche sur mon visage…

Quand quelqu’un se présente à ma porte, j’ouvre les yeux et le fixe. L’agent me montre sa plaque et j’ai envie de rire. Je n’en ai pas le temps que l’agent remarque que ça va mieux qu’à notre dernière rencontre. Je hausse alors les épaules. « Hier, j'ai eu droit à la morphine. Mais on me l’a refusé aujourd’hui. » Oui forcément, puisque l’agent à ma porte et l’hôpital étaient au courant qu’il venait. « Vous êtes allé voir April ? Comment va-t-elle? » Je sais trop bien que de demander de ses nouvelles me fera paraître plus humain. D’un air inquiet, j’attend sa réponse en attrapant la télécommande qui me permet de redresser la partie supérieure de mon lit pour que je m'assoie un peu.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Administrateur
Messages : 191
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: L'enquête continue » timothy p.   Dim 18 Mar - 6:42


En effet, un patient sous morphine n'était pas vraiment la meilleure personne à interroger. Les souvenirs et la réalité pouvaient être altérer et le témoignage serait irrecevable. Enfin, là n'était pas la question puisqu'il n'avait rien reçu ce jour là. Si j'en avais quelque chose à faire, réellement, de sa condition physique ? Pas vraiment, mais on était toujours mieux reçu lorsque l'on savait faire preuve de politesse. Du moins pour ma part cela fonctionnait assez bien.

- Elle va bien, répondis-je en hochant la tête.

Même si c'était un bien grand mot, dans l'ensemble elle avait été chanceuse de s'en tirer à si bon compte après ce qui était arrivé. Mais leur tête à tête au commissariat avait été fort intéressant pour April comme pour moi. Je m'approchais en contournant le lit médicalisé. J'observais les appareils de mesures qui avaient été installé là quelques jours plus tôt, mais Mr Parker n'avait pas vraiment l'air d'en avoir besoin ce jour là. Suite à quoi, je prêtais attention au visage de notre homme pour en observer les blessures qui allaient mettre encore un peu de temps avant de disparaître.

- Bien, je vous sens disposé à m'aider à éclaircir... beaucoup de choses, poursuivis-je sans vraiment lui demander son avis. Parlons un peu de vous pour commencer, il me semble que vous étiez l'un des premiers clients de l’hôtel, n'est-ce pas ?

Oui, j'en avais entendu des choses sur lui, même si pour beaucoup de victimes, cet homme était longtemps resté un mystère. Difficile de croire qu'il avait accepter de devenir l'un des protagonistes de toute cette affaire. Néanmoins, il fallait que je reste méthodique dans ma façon de procéder. Chaque chose en son temps, il me fallait d'abord connaître ce personnage avant de pouvoir comprendre le rôle qu'il avait joué dans tout ça. J'étais prêt à tout entendre, la surprise ne faisait pas parti de mon travail, à moins d'être face à une situation que personne n'aurait pu envisager. Ce qui, pour l'heure, n'était pas encore le cas.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L'hôtelier
Messages : 246
Arrivée sur HC : 17/08/2011
Emploi/loisirs : Sans emploi

MessageSujet: Re: L'enquête continue » timothy p.   Dim 8 Avr - 23:33

Quand l’agent Stewart me dit qu’April va bien, je hoche la tête avec soulagement, appuyant ensuite sur le bouton qui me permettra de m’asseoir. Le chevalier blanc, comme le Faucheur l’appelait affectueusement, regardait pendant ce temps les machines sur lesquelles j’étais branché. Je l’observe attentivement, agacé sans que ça ne paraisse. En fait, j’ai simplement l’impression d’être dans le rôle de la proie, alors que j’ai l’habitude d’être prédateur. Je suis vulnérable et complètement mis à nu. Ces machines n’aident en rien et l’agent sait sans doute user de cela pour lui donner un avantage sur moi. Cet avantage, il n’en avait pas vraiment besoin, puisque, comme il le fait remarquer une fois que je suis assis, je suis disposé à parler. « Je l’étais bien avant que vous arriviez. » Une façon polie de lui dire qu'il en a mit du temps pour se présenter à moi.

Stewart commence déjà son interrogatoire, me demandant d’abord confirmation que j’étais bel et bien l’un des premier client du Faucheur. « C’est vrai. En 1999 j’y ai mit les pieds. Comme tous les autres après moi, j’ai été pris par surprise, mais comme je n’avais rien ni personne qui m’attende à l’extérieur ou qui aurait remarqué ma disparition, j’ai dû jouer les malin. » Je reste calme. Je déteste la position dans laquelle je suis mais je sais bien que je suis mal placé pour jouer les plus malin. Je n’ai l’intention de cacher aucun détail. « Agent Stewart, je veux bien répondre à toutes vos questions, mais ces menottes sont-elles une nécessité? Je comprend les procédures, mais je me suis rendu par moi-même, je me suis livré par ma propre volonté. Je n’ai pas l’intention de fuir maintenant, et même si je le voulais, ma condition m’en empêcherait. De toute façon, je suis plus en sécurité si je coopère que si je m’enfuis. » Je comprend tout à fait la procédure, mais je n’ai tué personne… mis à part les deux automates qui ont péri dans l’explosion. Un accident tragique, puisque je n’avais pas prévu ça. Mais je ne suis pas dangereux pour qui que ce soit dans cette condition.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Administrateur
Messages : 191
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: L'enquête continue » timothy p.   Sam 5 Mai - 6:27


J'observais le personnage avec attention. Il n'était pas temps d’émettre le moindre jugement sur lui pour le moment, ce n'était pas mon rôle pour l'heure, mais je ne doutais pas qu'un soutient psychologique serait utile après cette première entrevue. Ce qui importait le plus pour le moment, c'était les réponses qu'il pourrait me faire, en prenant garde à la manière dont il allait les délivrer. Mr Parker ne tarda pas à répondre. Première confirmation, il était bel et bien l'une des premières victimes de l'hôtel. Intéressant. Il poursuivit. De mon côté, je restais parfaitement neutre, notant dans un coin de ma tête ce qu'il était entrain de me dire. La suite relevait d'un tout autre sujet.

Je comprenais son point de vue sur la situation qui était la sienne, mais l'administration américaine était très zélée, je ne pouvais me permettre de prendre aucun risque tant que Mr Parker était considéré comme un suspect dans cette affaire. Tant que je n'aurais pas rendu compte de cet entretient, pour l'heure il était toujours considéré comme coupable de complicité. Je hochais brièvement la tête quant à ses griefs et lui répétais donc ce que je pensais déjà en l'entendant.

- Pour l'heure vous êtes toujours considéré comme un suspect dans cette affaire, répondis-je dans un premier temps. Cet entretient nous permettra de déterminer si oui ou non vous serez toujours considéré comme coupable de complicité dans la séquestration des victimes du Crescent Hotel. Je vous demande d'endurer encore un peu cette situation, mais sachez que vous aurez tôt fait de retrouver votre liberté de mouvement le moment venu.

Je ne doutais pas de sa volonté de coopérer sincèrement avec le FBI, mais il existait de trop nombreux cas où des suspects et des coupables avaient été libérés, même dans des cas extrêmes et qui avaient fini par prendre la tangente. La sécurité intérieur et de nombreux autres organismes du gouvernement avaient tendance à envoyer en prison les agents qui avaient permis ce genre de chose. Je n'avais pas vraiment envie de passer pour un traître à la nation parce qu'un homme se sentait inconfortable dans son lit d'hôpital. Cela aurait pu être pire, il aurait pu se retrouver avec un bracelet électrique qui lui envoyait une décharge de plusieurs voltes dans le corps si jamais il s'éloignait de l'homme qui le tenait en surveillance. C'était un mal nécessaire...

- Poursuivons je vous prie, dis-je. Comment en êtes-vous arrivé à devenir l'hôte ?







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'enquête continue » timothy p.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enquête continue » timothy p.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Huis Clos :: Little Rock :: Centre-ville :: Hôpital-
Sauter vers: