Partagez | 
 

 En cas de doute » rachel n. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Dim 4 Mar - 13:03



En cas de doute
rachel newman — andrew stewart

En un sens j'étais content que les choses avance enfin, même si cela devait se faire au détriment de ceux qui m'étaient cher. Mais le travail d'un enquêteur, c'était aussi d'être capable de mettre ses sentiments de côtés. Ce matin là, alors que tout le service était en effervescence pour différentes raisons, j'avais donné rendez à Rachel pour 10h au bureau. De nouveaux éléments étaient tombés entre mes mains et cela la concernait. Comme il s'agissait d'informations relatives à l'enquête, je ne pouvais pas faire ça par voie officieuse en lui posant les questions directement à la maison. C'était pourquoi je devais faire ça de façon officielle en la convoquant dans nos bureaux. Par chance, ce matin ma collègue était sur le terrain, me laissant ainsi le champ libre pour l'interrogatoire, ce qui stresserait beaucoup moins Rachel que d'avoir l'autre dans les pattes.

Installé à mon bureau, je finissais de prendre des notes et regarder quelques dossiers en attendant la venue de ma blonde. Sur celui que j'avais ouvert à l'occasion, il n'y avait qu'un prénom qui trônait sur la première page : Jules. Je ne savais pas vraiment quoi pensé de ce que April m'avait appris la veille. Je n'avais jamais été prompte à juger hâtivement les choses et les gens, je devais faire de même face à cette situation pour le moins étrange. Enfin, ce n'était pas la première fois que j'interrogeais Rachel, mais cette fois c'était différent. Ça aussi il fallait que je le mette de côté, l'enquête d'abord.

Je devais savoir, combien de clients nous avait échappé après l'explosion de l’hôtel ? Pourquoi les anciens clients, du moins les victimes, n'en avaient pas fait mention dans leurs interrogatoires ? Peut-être nous y étions nous mal pris, peut-être avions nous de nouvelles questions à leur poser à présent ? Il avait été stupide de présumer que tout le monde était rester sur place après l'explosion. Nous aurions dû y penser. Mais chaque personnes qui s'étaient retrouvé enfermé dans cet hôtel avait un profil tellement différent… Sans doute n'y avait-il pas que des innocents. Je ne devais pas écarter la moindre possibilité, la moindre piste. Nous ne pouvions apercevoir que la partie émergée de l'iceberg, seul le Faucheur avait l'air de savoir tout ce qui restait encore caché sous la surface.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm


Dernière édition par Andrew Stewart le Mer 11 Avr - 9:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Messages : 920
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 28
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Mer 7 Mar - 22:48

En cas de doute
▴ Rachel Newman ▴ Andrew Stewart ▴
Je suis nerveuse, jusque dans mes genoux. Je n’aime pas l’idée de me faire interroger. Je me souviens bien de ma sortie du Crescent Hotel et tous ces interrogatoires. Je n’aime pas devoir revivre ce genre de situation. Si j’accepte de me rendre au travail d’Andrew, c’est pour lui justement. Je ne pense pas pouvoir lui offrir plus de renseignements que ce que je lui ai offert déjà au sujet de cette histoire. Je n’ai absolument pas de raison de croire qu’il veut m’interroger sur Jules. J’ai plutôt l’impression qu’il veut m’interroger à nouveau au sujet de l’enquête suite aux événements qui se sont produits à Noël, deux jours plus tôt. Dylan à l’école, je m’étais donc mise en route pour me rendre aux bureaux du FBI.

10h moins le quart, je suis à la réception. « L’agent Stewart m’attend pour une interrogation. » J’ignore totalement si c’est important que je le mentionne ou pas, mais dans tous les cas, on me donne une cocarde sur laquelle il est écrit « Visitor » en gros. Je le passe autour de mon cou et l’y laisse pendre. On me conduit ensuite à l’ascenseur en m’indiquant la voie à suivre une fois au bon étage. Mon sac sur mon épaule, je partage l’ascenseur avec un homme qui ne porte, fort heureusement, aucune attention à moi. À mon étage, je sors et me rend à l’endroit qu’on m’a indiqué.

Quand je vois Andrew à distance, je me retiens d’afficher un sourire tendre. Lui et moi, deux jours plus tôt, nous avons convenu qu’il était mieux que l’on garde secret notre couple. La dernière chose que je souhaite, c’est qu’Andrew se fasse retirer de l’enquête, sous prétexte qu’il est en couple avec l’une des victimes. Je m’approche de lui en tentant de cacher mon malaise qui, au moins, peut paraître comme étant un sentiment d’inconfort, vu la raison de ma visite.

« Agent Stewart, bonjour. » Est-ce que je devais le tutoyer ? Après tout, les autres devaient bien savoir qu’il habitait avec moi, non ? Enfin, au pire, il paraîtra comme quelqu’un qui reste professionnel et qui est capable de se détacher du reste quand il est dans un environnement de travail. C’est bien ce qu’il faut, non ? « J’ai un peu d’avance, alors je peux attendre si t… vous n’êtes pas prêt. » C’est pourtant plus difficile que je ne le croyais de le vouvoyer.

- made by l.mactans -
















Make sure it's all perfect

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Ven 9 Mar - 11:30


Des questions, il y en aurait encore beaucoup d'autres. Ces trois dernières années n'étaient rien en comparaison de ce qui nous attendait aujourd'hui. Je n'avais pas idée de ce à quoi nous allions au devant. Des ennuis ? D'un mystère ? D'une organisation bien plus vaste que ce que nous pensions ? Dans mon esprit, je commençais à penser que ce Faucheur n'était pas seul. Il avaient forcément des complices en dehors de l'hôtel. Si Mr Parker avait été l'un d'eux à l'époque, il devait certainement y en avoir d'autres. Mais pour le moment, il n'y avait aucune certitude, tout restait à découvrir…

Je levais la tête en entendant la voix de Rachel. C'était bien elle, apparemment peu rassuré à l'idée de se retrouver dans les bureaux du FBI. Pourtant, je devais en faire abstraction, comme toujours. Le travail était le travail, il fallait savoir fragmenter sa vie pour que le professionnel et le personnel ne parviennent jamais à s'entrechoquer. Aussi, la voyant ici, je restais dans la peau de l'agent. Sitôt je me levais, refrénant le geste de lui tendre la main comme pour saluer un étranger quelconque ou un collègue de travail.

- Ah Rachel, merci d'être venue, répondis-je simplement en lui adressant un sourire bienveillant et parfaitement neutre. Ça ne devrait pas être bien long, juste des questions supplémentaires.

Pour l'heure je me gardais d'en dire davantage, il n'était pas nécessaire d'entrer dans les détails maintenant. Chaque chose en son temps, voilà quelle était ma devise concernant le travail. Je refermais le dossier papier que j'avais ouvert sur mon bureau avant de le prendre et de me lever. Puis qu'elle était là, il n'était pas temps de bavasser inutilement, nous aurions tout le temps de faire ceci dans la pièce prévue à cet effet. Ainsi je l'invitais à me suivre, d'un pas tranquille en faisant quelques signes de tête à d'autres collègues qui venaient d'arriver ou que je n'avais pas encore croisé de la journée. Suite à quoi, j'ouvrais la porte de la petite salle qui nous servait habituellement pour les interrogatoires, que ce soit pour les coupables ou les victimes. Je pouvais facilement concevoir qu'il n'était pas évident pour tout le monde de se retrouver dans ce genre d'endroit. Toutefois, Rachel n'étant pas une coupable, elle n'avait rien à craindre en ces lieux. Une fois entré, je refermais la porte avant de l'inviter à prendre place sur la chaise derrière la table en inox.

J'ouvrais mon dossier avec le peu d'information que j'avais réussi à constituer jusqu'à présent. Toujours ce prénom, pas de nom de famille et le reste… le reste c'était le néants. A mon tour je pris place, m’asseyant en face d'elle tout en plaçant le dossier ouvert devant moi. Je sortis un crayon afin d'avoir de quoi noter si je jugeais ce qui était dit serait pertinent.

- Bien, ça va ? Demandais-je en l'observant avec attention. Je suis désolé de t'infliger ça à nouveau, mais c'est le boulot qui veut ça.

J'écoutais la réponse de Rachel tout en hochant la tête en signe de compréhension. Néanmoins je n'oubliais pas la raison pour laquelle je l'avais fait venir. Il était essentiel, à mon sens, de savoir si d'autres clients ne nous avaient pas échappé. Chose qui était fort possible, mais chose à laquelle mes collègues et moi n'avions pas forcément pensé. Moi le premier. Il était clairement stupide de notre part de supposer que les victimes du Crescent Hotel étaient resté sur place au moment de leur libération plutôt qu'à chercher à partir loin de leur cauchemar. Enfin, cette erreur était en phase d'être réparé.

- Alors, je t'ai fait venir aujourd'hui, c'est pour te parler d'un certain Jules, dis-je en jouant avec mon crayon. On m'a dit qu'il faisait parti des clients du Crescent Hotel, est-ce que tu confirmes cette information ?







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm


Dernière édition par Andrew Stewart le Dim 18 Mar - 6:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Messages : 920
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 28
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Mar 13 Mar - 22:37

En cas de doute
▴ Rachel Newman ▴ Andrew Stewart ▴
Autant ne pas se voiler la face. Il est évident que je suis nerveuse. Je ne sais même pas comment m’adresser à Andrew, déjà. Au moins, son sourire m’en arrache un aussi. « Pas de soucis. Si je peux aider, alors tant mieux. » Andrew referme son dossier et le prend en se levant. Il me fait signe de le suivre, chose que je fais en m’accrochant à la ganse de mon sac à main comme si ma vie en dépendait. J’ai l’air coupable, ou du moins j’ai l’air d’avoir quelque chose à cacher. Évidemment, non, mais me retrouver ici m’a toujours donné cette impression. Peut-être le fait que je manque d’une grande confiance en moi n’aide pas aussi. Merci Brandon pour ce cadeau.

Au milieu de la petite pièce, une table métallique que je n’avais pas envie de revoir. J’aurais préféré être conduite dans une petite salle de conférence, un endroit confortable, au lieu de me retrouver là où les prisonniers sont menottés au meuble. Non, je ne crains rien. Je n’ai rien à me reprocher, je n’ai rien à cacher. Je ne suis pas une criminelle... Pourtant, Andrew me fait presque peur dans ses souliers d’agent du FBI. Il m’invite à prendre place, ce que je fais sans me plaindre et le regarde s’asseoir en face de moi, posant son dossier sur la table. Il s’excuse de m’infliger ça à nouveau et je hausse les épaules. « Ça va, je comprend. C’est juste… l’endroit. Enfin. Commençons. »

Quand Andrew reprend la parole, je fronce les sourcils d’incompréhension avant de finalement hocher la tête. Jules avait désarmer April. Et assez facilement en plus. C’était évident qu’il avait attiré l’attention sur lui. Sans doute qu’April lui avait donné son nom. « Hum… Oui. Je confirme. C’est l’une des victimes. » J’accroche alors mon sac à main sur le dossier de ma chaise pour éviter de détruire la ganse en étant trop nerveuse. À la place, je force mes épaules à se détendre et croise mes dix doigts ensemble sur la table froide en inox.

- made by l.mactans -







Make sure it's all perfect

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Dim 18 Mar - 7:01


Je sentais son anxiété, sa crainte d'être ici, mais il fallait faire les choses dans les règles. Pas de favoritisme. Néanmoins je faisais mon possible pour que ce moment soit le moins désagréable possible. Pour ma part, je restais calme, l'esprit attentif au moindre détail de la conversation que nous étions entrain d'avoir. Bien, cet homme était donc une des victimes de l’hôtel mais il n'avait jamais été mentionné jusqu'à présent, par quiconque. Sans doute que son absence à Little Rock avait aidé à ne pas se souvenir de lui. Du moins s'était l'explication la plus plausible à mon sens puisqu'il ne s'était pas présenté à nous à Eureka Spring comme la plus part de ceux qui avaient pu échapper au Faucheur. Intéressant. Je notais ce détail sur un papier encore vierge dans le dossier de notre homme.

- Tu connais peut-être son nom de famille ? Son âge ? demandais-je en releva la tête. Et tu te souviens de l'année où il est arrivé ?

Ce n'était que le début, il y aurait encore beaucoup d'autres questions qui attendaient leur tour. Pour le moment, il me fallait une identité, quelque chose sur lequel je pourrais m'appuyer pour commencer à étoffer le dossier. Rien que le nom complet me permettrait de faire de premières recherches au besoin, voir si cet homme avait une vie avant tout ça. Si quelqu'un avait signalé sa disparition, s'il avait une famille. Bref, ce genre de chose. D'autant que pour le moment, je n'avais aucun moyen de contacter ce Jules, pas une adresse ni un numéro de téléphone. Difficile de le convoquer au bureau du FBI dans ces cas là. Rachel restait donc ma meilleure piste pour l'heure. Et puis, plus j'en savais si lui maintenant, plus il me serait facile de cerner le personnage à notre prochain rencontre. Un pas après l'autre. Après tout cette enquête avait déjà pris trois ans...







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Messages : 920
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 28
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Lun 19 Mar - 23:58

En cas de doute
▴ Rachel Newman ▴ Andrew Stewart ▴
Est-ce la table qui est trop froide ou moi qui est trop nerveuse? Un frisson me parcours et j’ai l’impression d’avoir froid, de vouloir grelotter. Non, je suis sans doute trop mal à l’aise. Je ne comprend pas vraiment ce qui m’arrive actuellement. Je me sens comme si je lui avais cacher des informations pendant tout ce temps alors que… En fait oui. Je lui avait caché ces informations, sans vraiment le vouloir. C’était inconscient je crois. Enfin, je ne suis plus sûre de rien tout à coup. Je suis confuse, tout simplement.

Andrew continue son interrogation en me posant des questions bien spécifique sur mon ami d’infortune. « Williams. Jules Williams. Hum… » J’essaie de garder la tête hors de l’eau. Mes idées ne sont plus très claires. « Il ne m’a jamais vraiment parlé de lui à vrai dire. Je ne sais pas quel âge il a, ni ce qu’il faisait dans la vie. Mais j’ai toujours assumé qu’il venait de Grande-Bretagne, vu son accent britannique. » J’inspire profondément, toujours l’air de réfléchir à ce que je pourrais bien lui dire. Cependant, j’ai l’impression de trahir Jules tout à coup. A-t-il des ennuis ? Avec toute l’aide qu’il m’a apportée durant mon séjour à l’hôtel, est-il possible pour moi de l’aider à mon tour ? « Il… Il est arrivé à l’hôtel après moi en fait. Peut-être en 2012 ou 2013, je ne sais plus. J’ai perdu la notion du temps au Crescent Hotel. Mais je sais qu’il a été là suffisamment longtemps pour m’aider à travailler sur moi-même et mes peurs… tu sais... concernant Brandon… » Je vois alors l’agent noter ce que je lui dis dans son dossier. J’ai encore la nette impression que j’ai trahi Jules alors que je n’ai rien dit de compromettant. Enfin, je crois.

Je baisse alors les yeux. Je n’ose pas parler du baiser que j’ai échangé avec Jules quand on s’est quitté. Ça me rendrait en fait mal à l’aise de lui parler de ça, vu ce qui s’est passé à Noël. Je relève les yeux sur Andrew. « Est-ce que Jules a des ennuis ? Il ne lui est rien arrivé j’espère ? »

- made by l.mactans -







Make sure it's all perfect

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Dim 25 Mar - 11:46


Calmement, je continuais de noter ce que me disait Rachel. C'était encore maigre, des miennes en comparaison de ce qui m'avait été donné de voir. J'avais moi même ajouté quelques interrogation qu'il me faudrait vérifier en temps et en heure. Elle ne connaissait ni son âge, ni son métier. A en juger par le faciès du personnage, il devait avoir une trentaine d'année. Dans tous les cas, j'avais déjà quelques éléments non négligeable comme sa nationalité. Il était vrai que je n'avais pas vraiment noté l'accent britannique ce soir là, il allait s'en dire que j'avais bien d'autres choses en tête à ce moment là. Je continuais donc d'inscrire sur le papier tout cela. De temps à autre, je relevais les yeux pour observer Rachel, voir comment elle se sentait et se comportait. Il était certain qu'elle n'était toujours pas à son aise et la conversation que nous étions entrain d'avoir n'était pas pour arranger les choses. D'une chose l'une, ils devaient avoir eu un lien très voir durant l'enfermement, quant à savoir lequel... Pour l'heure je ne préférais pas me lancer dans ses hypothèses. Il était des situations qui pouvaient bouleverser les rapports humains. Il n'y avait qu'à voir chez les militaires, il entrait dans l'armée en simple civil et ils en ressortaient avec une nouvelle famille qui les connaissaient bien mieux que leurs proches.

Entre 2012 et 2013. Peut-être un peu plus d'un an avant l'explosion des cuisines du Crescent Hotel. Je laissais le temps à Rachel de répondre, je ne voulais pas la brusquer, d'autant que ce n'était pas nécessaire à mes yeux. A priori il n'y avait pas de raison de la secouer pour lui faire cracher les choses. Je me pinçais l'arête nasale tout en fermant les yeux, histoire de me poser un instant, de m'empêcher de trop réfléchir comme un enquêteur. Je devais garder à l'esprit qu'il me fallait être neutre, je ne demandais que des informations, je ne partais pas dans une chasse aux sorcières. Néanmoins, j'étais quelque peu curieux de savoir comment il avait aidé Rachel a affronter ses démons, surtout ceux créés par Brandon. Mais les deux questions qui suivirent furent pour m'écarter de cette pensée.

- Non, ne t'inquiète pas, répondis-je simplement. Mais comme il n'était pas à Eureka Spring le jour où le FBI a débarqué, il n'a pas été ajouté à nos dossiers dans le cadre de l'enquête.

Il était passé entre les mailles du filet en quelque sorte, mais aujourd'hui il était de retour. Je ne savais pas s'il pouvait nous être d'une grande aide pour découvrir de nouvelles choses, d'autant qu'il n'était pas un des plus anciens résidents de l'hôtel, mais avec les derniers rebondissement il n'était pas à exclure qu'il pourrait avoir quelques éléments qui nous étaient encore inconnus jusqu'à ce jour. Enfin c'était ma façon de voir les choses, ne rien laisser passer, après tout nous pouvions passez à côté de quelque chose sans le savoir...

- Qu'est-ce que tu peux me dire d'autre sur lui ? ajoutais-je. Quel comportement il avait dans l’hôtel, avec les autres clients ?

De quoi permettre au Dr Ravenwood de faire une première ébauche de la personnalité de cet homme, d'autant qu'elle avait également été témoin de la scène. Tout était bon à prendre. Néanmoins, Rachel m'avait appris déjà bien des choses qui me permettraient de débuter les recherches le plus tôt possible. Je ne savais pas pourquoi, mais il y avait quelque chose chez ce Jules qui me laissait à penser... Qu'il n'était pas le genre propre sur lui. Enfin, ça je le saurais seulement en rentrant son nom et son prénom dans la base de données. Sans doute y avait-il des milliers de Jules Williams partout dans le monde, il faudrait faire le tri.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Messages : 920
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 28
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Mer 4 Avr - 22:10

En cas de doute
▴ Rachel Newman ▴ Andrew Stewart ▴
Ma question, bien que je me la posais vraiment, a su détourner mon attention sur ce baiser que Jules et moi avions échangés. Je regardais Andrew avec intrigue et inquiétude, jusqu’à ce qu’il me dise que mon ami ne craignait rien. J’ai donc hoché la tête et j’ai écouté la suite. En effet, la surprise avait su faire son effet à Noël. Je savais que Dylan en souffrait beaucoup après avoir ressenti ce sentiment d’abandon. Baissant les yeux, le sentiment de traîtrise que j’éprouvais me prenais. J’avais menti à mon fils. J’avais un moyen de le contacter depuis notre fuite, mais je ne l’avais pas fait. Pas par manque de volonté, mais par égoïsme, pour nous protéger. Certes, Dylan avait souffert, mais je n’avais pas voulu avoir d’attentes envers le britannique. Après tout, si quelque chose aurait dû se passer entre nous, ça se serait produit dans l’hôtel. Après, c’était trop tard. Puis il avait de la famille. C’était mieux qu’il soit parti avec lui au final. La famille, c’est le plus important…

« Je comprends. » Le regard rivé sur la table de métal froide, je me perd dans mes pensées et ma honte d’avoir menti à mon fils jusqu’à ce qu’Andrew me parle à nouveau. Je relève donc les yeux pour le regarder, plus alerte. Avec les autres clients ? À nouveau, mes yeux se baissent légèrement. Me revoilà perdue dans mes pensées en train de réfléchir à la question. « Hum… Il était plutôt solitaire, spectateur. » Je relève mes yeux vers l’enquêteur. « Je ne pense pas que tout le monde remarquait sa présence. Dylan et moi, évidemment, on le remarquait plus facilement, comme c’était un ami. Mes yeux le cherchaient automatiquement dès que j’étais hors de ma chambre. Mais je ne pense pas que quelqu’un d’autre ait été proche de lui. » Le fait que je venais de dire que je cherchais Jules par automatisme me gêne tellement que j’oublie totalement l’existence de James, son frère, la seule personne qui aurait pu être proche de lui. « Pour être honnête, je ne sais pas grand chose de Jules. Et ça me fait réaliser à quel point j’ai été égoïste et seulement focusée sur ma propre personne. » Puis j’ai soudain une idée. « Mais il inventait toujours ces histoires de dinosaures pour Dylan. Il avait l’air d’en savoir beaucoup. Enfin, c’est un homme très intelligent je pense. Il a sans doute beaucoup de connaissances. Il m’inspire quelqu’un qui a fait de bonnes études. » J’ignorais seulement à quel point j’étais terriblement loin de la vérité.

- made by l.mactans -







Make sure it's all perfect

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Ven 6 Avr - 7:23


Inlassablement, je continuais de prendre des notes tout en restant le plus serein possible. A dire vrai, je n'y pensais pas plus que ça, c'était naturel. C'était le seul moyen pour moi de faire comprendre à Rachel qu'elle n'avait rien à craindre en étant ici. Malheureusement, on ne pouvait pas toujours empêcher quelqu'un d'avoir peur. Néanmoins, à l'écouter, il me semblait qu'elle avait laissé échapper bien des choses sur cet ami. C'était pour cela qu'il était parfois nécessaire de faire revenir les témoins ou les victimes, pour leur poser de nouvelles questions, avoir de nouveaux indices qui leur avaient paru insignifiant la première fois. J'avais eu raison d'aller creuser ça, sur les premières révélations que April m'avait fait à son sujet. Pour le moment c'était assez maigre et pourtant... Et pourtant en soi c'était assez révélateur.

J'observais Rachel pendant qu'elle répondait à mes questions, il allait s'en dire que certaines révélations étaient étonnantes, lui qui semblait avoir été son ami proche avait bien rapidement disparu de son esprit, du moins c'était l'impression que j'en avais, pour qu'elle ne m'en parle que 3 ans plus tard. Oui, c'était assez étonnant, mais pas de quoi l'accuser de dissimulation de preuve. Les souvenirs étaient un enchevêtrement qui ne respectait pas toujours la chronologie et la linéarité. Elle était déjà bien assez mal à l'aise comme ça, il n'était pas temps d'en rajouter.

- Tu sais s'il a une adresse en ville ? demandais-je. C'est ma dernière question pour aujourd'hui, après je te libère.

Décidément, malgré tout ce qu'elle venait de me dire, cet homme restait un mystère. Je relisais brièvement mes notes, entourant certains mots comme "études supérieurs", "Solitaire et spectateur". Je n'étais pas certain d'y voir un schéma quelconque de personnalité, le Dr Ravenwood serait la mieux placé pour aider à y voir claire, j'en avais la certitude. En tout cas, il fallait lui ajouter des qualités d'orateur. Cela aussi je le notais, sans savoir si ce serait réellement pertinent pour la suite.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Messages : 920
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 28
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Dim 8 Avr - 15:31

En cas de doute
▴ Rachel Newman ▴ Andrew Stewart ▴
J’ai envie de me ronger les ongles jusqu’aux phalanges. J’ai envie d’agiter ma jambe sous la table. J’ai envie de trembler. J’ai un mauvais pressentiment. J’ai comme l’impression que quelque chose de mauvais se produira et que je ne peux pas l’arrêter. Pourtant, le mal n’est-il pas déjà fait ? Le Faucheur rôdait toujours et était plus déterminé que jamais à nous faire souffrir. Enfin, c’est ce qu’il m’inspirait, vu l’état dans lequel il nous avait envoyé son ancien copain.

Si je n’étais pas très à l’aise au début de cet interrogatoire, j’ai encore plus le goût de terminer cette entrevue et de quitter cette salle froide éclairée au néon. Évidemment, même si Andrew ne montre rien et reste de glace face à mes réponses, j’ai bien conscience que je ne l’aide pas du tout. J’aimerais pouvoir, mais j’ai peur que cet interrogatoire n’aura servi à rien. « J’aimerais pouvoir t’aider plus. » Mais je sais qu’il ne m’en tiens pas rigueur.

Il me pose une nouvelle question alors, m’annonçant qu’il s’agit de la dernière. Je hausse les épaules, affichant une moue désolée. « La dernière fois que je l’ai vu, c’est à Noël, et ni Dylan, ni moi ne lui avons parlé. Je ne sais même pas s’il est seulement resté en ville. Je comprendrais qu’il soit parti honnêtement. Si ce n’était… » Puis-je le dire? Je ne voulais pas apporter des problèmes pour Andrew. Néanmoins, ma phrase déjà commencée et laissée en suspens, je baisse le ton de ma voix. « Si ce n’était pas pour toi, j’aurais sans doute fui avec Dylan, moi aussi. » Parce que j’aime Andrew. Je sais qu’avec lui je ne crains rien. Je sais que je suis en sécurité et qu’aucun mal ne sera fait à notre famille, tant et aussi longtemps qu’il sera dans les parages. Je sais que cette enquête est importante et qu’il veut attraper le Faucheur. Jamais je n’aurais pu lui demander de fuir.

Sur ce, mon interrogatoire se termine et Andrew me donne congé. J’ai envie de poser un baiser sur sa joue, pour l’encourager, mais non à l’abri de regards, je me retiens et lui offre simplement un sourire en lui souhaitant du courage. Là tout de suite, j’aurais voulu qu’il me serre contre lui. Tant pis, on se reprendra ce soir...

- made by l.mactans -







Make sure it's all perfect

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
Messages : 204
Date de naissance : 21/09/1984
Arrivée sur HC : 25/12/2014
Age : 33
Emploi/loisirs : Agent du FBI

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   Mer 11 Avr - 9:31


A mon humble avis, je savais tout ce que je devais savoir pour faire les premières recherche sur ce curieux personnage. Je ne voulais pas retenir Rachel plus longtemps, la sentant si mal à l'aise que je m'attendais à la voir trembler des pieds à la tête. J'avais fini d'écrire les dernières notes utiles avant de relever les yeux pour les poser sur Rachel. Je ne pouvais pas me mettre à leur place, je ne pouvait pas imager l'état d'esprit dans lequels ils s'étaient tous retrouvé à leur libération de l'hôtel, alors je ne pouvais pas juger les comportements des un et des autres. Nous aurions dû penser que certains clients auraient très bien pu chercher à filer une fois la liberté nouvellement acquise, nous avions pêché par orgueil sans doute, parce que beaucoup étaient restés à Eureka Spring... Allez savoir.

- Merci, tu m'as été d'une grande d'aide, répondis-je simplement en lui adressait un sourire bienveillant. Je sais que ce n'est pas facile, mais tu t'en es très bien sortie. Tu peux y aller.

Si je mentais ? Un peu, mais il n'y avait pas de mal à donner quelques encouragements, d'être positif à l'égard des autres. Mieux fallait un cercle vertueux et de la confiance plutôt que des brimades et de la méfiance. Enfin, ce n'était que mon avis. Rachel quitta ainsi la pièce, me laissant seul face à ma prise de note. Bien, tout cela restait assez maigre et je n'étais pas certain de trouver beaucoup de choses sur cet individu, mais c'était toujours un début, je finirais pas trouver le moyen de le contacter et de le convoquer au bureau du FBI pour avoir son témoignage. Où comme l'avait évoqué Rachel, il était peut-être reparti on ne sait où pour on ne sait quelle raison. Il n'avait pas l'air d'être un personnage facile à cerner, pour preuve après tout le temps que Rachel avait passé en sa compagnie, elle n'en avait pas dit grand chose. Enfin...

Je fini par quitté la salle d'interrogatoire à mon tour, retournant à mon bureau pour la création du dossier victime : Jules Williams.







On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: En cas de doute » rachel n. [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En cas de doute » rachel n. [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Marie Fouquet [Terminé]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Huis Clos :: Little Rock :: Centre-ville :: Bureau du FBI-
Sauter vers: