AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Talula Jones

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Joueuse
Messages : 17
Date de naissance : 07/09/1991
Arrivée sur HC : 08/12/2018
Age : 27
Emploi/loisirs : chroniqueuse d'un journal qu'il n'est pas très important de nommer...

MessageSujet: Talula Jones   Sam 8 Déc - 2:54

Talula Jones

Fiche d'identité
Nom, Prénom : Talula Jones
Date de naissance : 07-09-1990
Taille : 1.69
Lieu de naissance : Arkansas
Lieu de résidence : LittleRock
Groupe sanguin : O+
Scolarité / Emploi : Etudes de journalisme, mais écrit de simples articles pour une gazette considérée comme feuille de chou d'après l'opinion public.
Porté disparu ? : Non

Caractère
Elle est curieuse de tout ce qui, évidemment, n'est pas bien accueilli quand l’intérêt se porte sur des sujets fâcheux. Elle est aux antipodes des habitudes de pretty woman : les galas, le petit mousseux accompagné de son sourire colgate la lasse, et elle représente, de ce fait, le cliché des gens qui ne se rangent nulle part, si ce n'est dans la case des indésirables chiants. Elle a des comportements très directs, a du mal à se formaliser, hormis dans un aspect de sa vie : lorsqu'elle travaille. Quand elle est dans ses pantoufles de journaliste, elle se transforme pour revêtir le rôle qui lui permettra de tirer le plus de vers possibles du nez de ses interlocuteurs -ce qui ne veut pas dire, bien sûr, qu'elle est toujours douée pour le faire.
Antécédants
Elle a volé une voiture à ses 16 ans (pour sa défense, elle avait bu...) plainte pour harcèlement de la part de quelques personnes qu'elle voulait interroger, effraction aussi. C'est qu'on retient souvent sa tête asiatique (d'accord, c'est pas un antécédent, mais c'est à noter) Elle a plus pris de sa mère, contrairement à son demi-frère...

Histoire


— Et c'est pour ça que vous êtes là ?

Il lui offrit un petit sourire encourageant, mais pas dénué d’intérêt elle le savait ; Talula se disait que ça devait être le short, trop court, mais c'est qu'il faisait affreusement chaud aujourd'hui.

— Entre autre, oui, je suis journaliste dit-elle d'un ton évasif en sirotant une boisson dont elle avait oublié le nom. Derrière elle, sur l'une des banquettes du bar très kitsch, deux jeunes femmes gloussaient en prenant la pose devant leur smartphone.

— C'est super ça ! Et vous travaillez pour ?

— Personne, elle a démissionné  coupa un homme. Il venait d'entrer dans la cafet sans se fatiguer à ôter ses lunettes, et l'attrapa par le bras, visiblement énervé.  Il n'avait rien de l'étalon qu'on voit dans les scènes préconçues de TV SHOW, raison pour laquelle, sûrement, les deux jeunes femmes sur leur banquette prirent une mine plus courroucée que charmée : les hommes attirants qui sont dangereux sont sexy, ceux banals semblent juste... dangereux.

Mais Talula savait, elle, qu'il n'avait rien de banal. Que la beauté surfaite des hommes aux mèches bien gominées en arrière ne rivalisaient pas avec ce visage qui la regardait durement en cet instant, qu'elle avait appris à aimer, fut un temps, et qu'elle avait toujours trouvé plus attirant, en un sens, que la beauté lisse et fade des canons à succès. Loin de paraître apeurée, elle se contenta de finir son coktail, avant de lui offrir un sourire convenu.

— Tu en veux un ? C'est vraiment bon, je sais pas ce qu'ils foutent dedans mais...

— Qu'est-ce que tu fais ici ? lâcha-t-il, alors que déjà la moitié de la cafétéria les regardait. En Arkansas, on s'occupait comme on pouvait...

Elle fit mine d’agrandir ses yeux avec surprise.

— Je prends un petit déjeuner au comptoir d'une cafétéria. Les gens sont d'ailleurs très sympa. Et elle apostropha le pauvre voisin de son sourire jovial. Celui-ci, hésitant, le lui rendit sans trop de conviction

Les lèvres scellées du nouveau venu brûlaient, visiblement, de lui balancer certaines diatribes.

— Pas ici finit-il par dire entre ses dents.

— Quoi ? demanda-t-elle en jouant faussement l'innocente.

— J'ai dit pas ici, allons parler dehors.

Elle tâta ses poches de façon très surfaite, puis ébaucha une grimace.

— Mince, je crois que j'ai oublié mon porte-monnaie. Tu pourrais payer  ?

Elle se délectait de le voir lutter à ce point pour rester maître de lui. Nolan -car c'était son nom- n'était pas réputé pour son self-contrôle. Mais il tint bon, la surprenant elle-même tandis que, d'un geste désordonné, il tira un billet de sa sacoche et le posa sur le comptoir ; il y avait largement de quoi prendre deux autres petits dej avec ça.

— Allons-y.

Elle consentit à se lever, salua le patron resté interdit, puis sortir sur le parking qui donnait sur l'autoroute.

Nolan alluma une cigarette, le pied agité et les sourcils qu'on devinait froncés derrière ses lunettes aviator. Il avait beau porter un jean et une simple chemise, il avait vraiment l'air d'être un flic, même en civil.

— C'est mon père qui t'a demandé de me rechercher ?

Il tira une taffe, excédé.

— Qu'est-ce que ton père vient faire là... qu'il marmonna.

— Bien sûr que c'est mon père..

— Et même si c'était le cas, ça changerait quoi !

Et voilà, ça, c'était le Nolan qu'elle connaissait. Celui qui se mettait à faire les cent pas sur le gravier chaud, une clope à la main, en se retenant de gesticuler pour évacuer sa frustration.

— Tu pars comme ça, sans prévenir ! Je reçois un appel affolé de ta mère qui m'explique que tu as quitté ton boulot, que tu déménages en laissant la moitié de tes affaires sur place et que tu lui demandes de t'occuper du chat !

— Je n'ai pas pu l'emmener avec moi... déplora-t-elle. Son chat était aussi vagabond qu'elle et ne supportait pas de jouer l'animal adorable de compagnie : il passait une fois par semaine par la fenêtre de son appartement situé au 3em étage, lui posait de temps à autre des souris, et aurait détesté qu'on lui impose un territoire avec autant de voitures...

— Le chat n'est pas la question ! Est-ce que tu sais que ton père a émis un avis de recherche à ton sujet ?

Elle faillit éclater de rire, mais se retient devant l'attitude à cran de Nolan.

— C'est idiot, je les ai prévenus que je partais

— Sans expliquer pourquoi ! Ils ont cru qu'on te menaçait, qu'on t'avait forcée !


— Mon père a vu trop de séries policières - ironisa-t-elle. Et donc il t'a incombé la lourde tache d'aller me repêcher dans la nature ?

— Oui et j'ai d'autres chats à fouetter !

Elle trouvait l'expression très amusante, mais n'y laissa rien paraître.

— Je sais.

Son père était sergent en chef pour le compté de l'Independence, à Batesville, un endroit qui paraissait assez paumé dans l'ensemble, avec ses routes vides, ses interminables entrepôts et ses battisses rectangulaires aux couleurs affreuses. Il avait tout de suite adopté Nolan dans la famille et vivait manifestement très mal la rupture qui avait suivi. Cela faisait pourtant plus d'un an maintenant, mais il continuait d'espérer, elle en était sûre, qu'ils se remettent ensemble.

— Pourquoi tu es là, Talula ?

Il avait cessé de faire les cent pas et la regardait dorénavant.

— Mon frère.

Aussitôt, elle cerna la différence d'attitude. Alors qu'il s'était apprêté à prendre une autre bouffée, il laissa retomber sa main.

— Lance est mort... Il l'avait dit avec beaucoup d'emprunt et de délicatesse.

Son frère, Lance, théoriquement son demi-frère, était mort. Dix ans déjà, et le temps filait, outrageusement vite. Elle se souvenait de son passage à l'adolescence, alors qu'elle-même n'était qu'une fillette, de sa manie d'adorer les bandes dessinés et d'écouter de rock, puis de son entrée à la fac et de son changement radical : cet attrait nouveau pour le sport, ce regain de confiance lorsqu'on suit des intérêts superficiels : les soirées, l'envie de se rendre cool et désirable aux yeux des autres, accepté dans une confrérie après un passage remarqué dans l'équipe de football, puis la dure réalité une fois que la fac se termine et que l'on se rend compte, alors, que, dans la marée humaine d'une ville, on est plus rien d'important, juste un anonyme : plus le quarterback, plus celui sur lequel on se retournait dans les couloirs.

Il était mort, et son décès avait été classé comme un suicide. D'après l'expertise,  il avait lui-même allumé l'incendie ayant ravagé son cottage, mais Talula n'avait jamais corroboré à cette version des faits.

— J'ai trouvé des indices, des preuves de son passage à Littlerock...

— Pourquoi ici ? demanda-t-il sans comprendre. Il aurait pu douter de ce qu'elle disait mais ils se connaissaient assez, tous les deux : Nolan reconnaissait son professionnalisme. Elle n'assurait jamais rien sans en avoir la formelle confirmation.

— J'en sais encore rien. Il n'y a que ce nom, le nom de cet hôtel, que j'ai pu trouver : Crescent Hotel

Il resta un instant sonné. Bien sûr, quand on était flic en Arkansas depuis tant d'années, ce nom, on l'avait forcément déjà entendu...



Derrière l'écran
Ton pseudo sur internet : j'en ai pas
Quel âge as-tu ? 27
Comment as-tu connu le forum ? ca fait un moment, j'avais envie d'écrire, j'ai écrit Arkansas RPG un truc du genre sur google, et pouf ! PS : j'espère que c'est ok pour le code, et je voulais juste savoir, j'ai pas trop compris pourquoi 3 des groupes avaient les mêmes descriptions   Dieu
Code du règlement : Ok par James
Code:
<pris2>Kiko Mizuhara</pris2> • <champ>Talula Jones</champ>


- fiche codée par anouk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joueur
Messages : 51
Arrivée sur HC : 02/09/2018

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 3:34
J'aime les journalistes ! Ça veut dire que je peux les mettre en première ligne !






navy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joueuse
Messages : 464
Date de naissance : 06/02/1990
Arrivée sur HC : 31/01/2013
Age : 28
Emploi/loisirs : Coiffeuse

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 5:11
Génial ! Une nouvelle tête ! O/

Bienvenue à toi ! Au plaisir de ce croiser en rp Very Happy






What am i feeling?
Is it meant to make your inside ache? Meant to make your chest go tight? Meant to make you sweat and shake? How could anything like that be right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Messages : 167
Date de naissance : 18/07/1981
Arrivée sur HC : 04/03/2018
Age : 37
Emploi/loisirs : Révérend, patron du Holy Angel

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 5:44
Bienvenue sur le forum !
Sympathique petit personnage que voilà, ça manquait à Little Rock Very Happy

Ta fiche est validée, je te souhaite un bon jeu parmi nous ! N'hésite pas si tu as des questions ou le moindre soucis Wink

Amuse toi bien Bourré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joueuse
Messages : 17
Date de naissance : 07/09/1991
Arrivée sur HC : 08/12/2018
Age : 27
Emploi/loisirs : chroniqueuse d'un journal qu'il n'est pas très important de nommer...

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 6:00
waa, c'était rapide ! Vous avez tous l'air super chouette, merci pour l'accueil Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administrateur
Messages : 167
Date de naissance : 18/07/1981
Arrivée sur HC : 04/03/2018
Age : 37
Emploi/loisirs : Révérend, patron du Holy Angel

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 6:05
Au plaisir de se croiser en rp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administratrice
Messages : 1040
Date de naissance : 12/07/1989
Arrivée sur HC : 19/08/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Étudiante en profilage criminel

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 8:32
Bienvenue !!
Personnage sympathique ! Hâte de la connaître en rp **







Time to leave the past behind

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joueuse
Messages : 17
Date de naissance : 07/09/1991
Arrivée sur HC : 08/12/2018
Age : 27
Emploi/loisirs : chroniqueuse d'un journal qu'il n'est pas très important de nommer...

MessageSujet: Re: Talula Jones   Sam 8 Déc - 9:35
merciiii Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Joueuse
Messages : 695
Date de naissance : 27/12/1982
Arrivée sur HC : 20/06/2012
Age : 35
Emploi/loisirs : Pigiste

MessageSujet: Re: Talula Jones   Lun 10 Déc - 14:16
Bienvenue ici Talula !

Je ne suis pas très présent et ne RP pas beaucoup, mais à l'occasion, on discutera de nos deux persos. Eileen est pigiste dans un journal local. ;-)

Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Talula Jones   
Revenir en haut Aller en bas
 
Talula Jones
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Joana Jones *
» Signature de contrat - Blair Jones
» Megan Jones (Poufsouffle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Huis Clos :: Les personnages :: Dossiers des victimes :: Fiches validées-
Sauter vers: